La revanche des leaders introvertis

Le 14 avril 2020 par Arnaud Pottier communication confiance en soi émotions relation ressourcement

Scène de vie de coach :

« Tu sais quoi, je vis bien le confinement » ! C’est par ces mots que mon interlocuteur m’a répondu lorsque je prenais de ses nouvelles. Il était à la fois surpris et gêné, tant il est normal de trouver insupportable cette situation « d’enfermement ». Il ajoute avoir constaté que ce sont ses collaborateurs les plus en retrait dans la vie normale qui, curieusement, s’adaptent le mieux à cette situation et qui sont maintenant les plus réactifs.

Force est de constater que certains vivent le télétravail mieux que d’autres. Cette plus grande part laissée au travail solitaire ne leur pèse pas plus que cela, même s’ils apprécient de retrouver leurs collègues et collaborateurs à des moments précis dans la journée. Il y a un nom pour qualifier ce type de personnes. Ils s’appellent des leaders introvertis.

Distinction introverti/extraverti.

Cette distinction entre personnes introverties et extraverties provient des profils psychologiques décrits par Carl Jung et repris par différents questionnaires de personnalité dont le plus connu est le MBTI.

D’une manière générale la distinction repose sur la manière dont chacun gère son énergie. Les introvertis ont besoin de moment de calme et de solitude pour se ressourcer alors que les personnes extraverties se ressourcent par des interactions sociales. Cela a de nombreuses conséquences dans leur leadership respectif. J’ai déjà écrit un article sur les caractéristiques des leaders introvertis et extravertis et vous le trouverez en cliquant ici

Dans le monde normal, où l’on peut faire des choses aussi folles que prendre un train ou serrer la main d’un client, le comportement extraverti est valorisé. Open space, injonction à la prise de décision rapide, valorisation de l’aisance naturelle dans la prise de parole en public, spontanéité, réponse rapide aux sollicitations multiples, sont autant de situations où les personnes extraverties sont à l’aise. Ce qui est moins vrai pour les introvertis.

La conséquence est que les personnes introverties doivent quasiment en permanence s’adapter au monde des extravertis. Sauf en période de confinement et de télétravail, où la situation s’inverse.

Que peuvent apprendre les extravertis des introvertis ?

Il me semble que les leaders extravertis peuvent principalement apprendre deux choses des introvertis :

Premièrement, ils peuvent renforcer leur source d’énergie interne en développant leur écoute de soi. Cela suppose de prendre des temps de silence pour les consacrer à la réflexion personnelle. Cela signifie aussi explorer leurs aspirations profondes, définir de quoi ils ont envie et réfléchir à leurs rêves personnels. Il ne s’agit bien entendu pas de se couper du monde et de vivre en ermite, mais de se donner la possibilité d’un recentrage sur soi.

Deuxièmement, ils peuvent développer leur créativité interne en puisant dans leur imagination pour ensuite en partager le fruit avec d’autres. C’est à dire prendre le temps de réfléchir seul aux différentes possibilités de solutions pour résoudre un problème rencontré. Cela permet de trouver leurs propres idées avant de les proposer à un interlocuteur.

C’est généralement le talent des leaders introvertis, dont les extravertis peuvent s’inspirer pendant cette période de retrait social.

Excellente semaine à chacun, soyez prudents

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Dans le monde d’après, le leader sera authentique ou ne sera pas !

Article suivant

Les deux incontournables du management de crise

© Km30.fr 2021 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence