Comment aborder un sujet délicat

Le 26 mars 2017 par Arnaud Pottier communication

Scène de vie :

La semaine dernière, un manager m’a demandé comment faire comprendre à l’un de ses collaborateurs que son odeur corporelle est …comment dire, forte. C’est un sujet un peu trivial mais je me suis dit que c’était malgré tout un thème à aborder dans ce blog car c’est un vrai sujet difficile pour les managers. De plus ce thème est complémentaire mon dernier article. C’est vrai qu’il y a parfois des sujets délicats à exprimer, voire extrêmement gênants, pour celui qui les aborde, mais aussi bien sûr, pour celui qui les entend.

Un problème personnel qui devient un problème professionnel :

Cela relève de la responsabilité du manager que d’intervenir lorsque l’un de ses collaborateurs ne sent pas bon, au point d’incommoder ses collègues, et de repousser les clients. Dans la mesure où un problème personnel a un impact sur l’environnement professionnel, cela regarde le manager.

J’ai observé ce type de situation dans une vie professionnelle. Le manager n’avait pas le courage de le dire au collaborateur en question. Finalement les collègues de la personne visée s’en sont chargés en déposant une bouteille de déodorant sur son bureau alors qu’il s’était absenté.

Ce type de réaction est plus violent pour la personne que si son manager lui dit en face, avec les mots qu’il faut. Savoir que c’est aussi rendre service à la personne que de lui dire ce qui ne va pas, aide à trouver le courage pour affronter la situation.

Le dire avec les mots qu’il faut :

Nous y voilà justement. Comment le dire avec les mots qu’il faut ?

Bien sûr il n’y a pas de solution miracle, mais un fil conducteur peut aider à trouver les mots, et à être entendu.

Tout d’abord, il faut convoquer la personne pour lui parler en toute confidentialité.

 L’étape préambule est d’exprimer ce que l’on ressent à dire cela :

« je suis gêné d’aborder ce sujet avec toi mais c’est de ma responsabilité que de le faire. J’ai aussi bien conscience que cela ne va pas être facile pour toi à entendre »

Le décor est planté.

2ème  étape : du factuel

« Je voulais te dire que tu as une odeur corporelle qui est incommodante pour les personnes que tu côtoies »

C’est bien sûr l’étape difficile à franchir.

3ème étape : prendre le temps de l’écoute.

A cette étape, il peut se dérouler beaucoup de scénarios difficiles à anticiper : incompréhension, problème personnel, question médicale, déni… Le manager n’a rien d’autre à faire que d’écouter sans juger.

4ème étape la recherche de solution.

Si c’est un problème personnel, l’idéal est que le collaborateur trouve seul la solution. Le rôle du manager est uniquement d’écouter et d’encourager l’expression et les décisions.

Il peut également arriver que le collaborateur soit déstabilisé au point de ne pas savoir quoi faire. Il appartient alors au manager de l’aider à faire la première étape de mise en œuvre de la solution en cherchant avec lui les options possibles.

Ce type d’échange fait partie des situations les plus gênantes à vivre pour le manager mais personne d’autre que lui ne peut le faire.

Bonne semaine.

Article précédent

Moi, quand j’ai quelque chose à dire je le dis !

Article suivant

Lundi, je manage mes anciens collègues

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence