Les deux ingrédients nécessaires à un vrai temps de repos.

Le 20 juillet 2020 par Arnaud Pottier efficacité personnelle endurance motivation prise de recul Stress

Scène de vie de coach :

Beaucoup d’entre-nous aspirent légitimement à vivre un temps de repos. Depuis septembre dernier des choses éprouvantes se sont passées, notamment les grèves de fin 2019 bloquant la quasi-totalité des transports, puis bien entendu la crise sanitaire que nous traversons. Nous avons tous beaucoup donné, apprenant à marche forcée une nouvelle manière de travailler. Dans ce contexte, les leaders ont porté encore plus de responsabilités que d’ordinaire.

De plus, nous entendons parler d’une résurgence du virus et nous ne savons pas comment se déroulera la rentrée, ce qui continue de générer de l’incertitude.

Alors pour ce dernier article de la saison, j’aimerais vous souhaiter deux choses indispensables pour pleinement vivre un temps de repos : légèreté et recentrage sur soi.

Légèreté :

Légèreté parce que nous avons été confrontés à des situations lourdes, où nous avons mis en place des règles sanitaires, où notre interlocuteur, même s’il s’agissait d’un proche, devenait un danger potentiel. Il a été question de maladie, éventuellement grave, voire mortelle.  Quel que soit notre lieu de vacances, nous n’échapperons pas à ces trop fameux gestes barrières. Nous n’avons pas le choix, nous devons vivre avec. Transformons-les en habitudes pour que nous les appliquions sans y penser et mettons notre attention ailleurs. Cette attitude est essentielle pour retrouver de la légèreté et notre capacité d’émerveillement.

Émerveillons nous de ce qui nous entoure, posons un regard neuf sur notre environnement : un arbre, une fleur, une rencontre, un ami et profitons de l’instant. La légèreté et l’émerveillement sont les chemins de la joie. Beaucoup d’entre-nous ont besoin de la redécouvrir pendant ce temps de repos.

Recentrage sur soi :

Extrayons-nous le temps des vacances de l’agitation dans laquelle nous avons été plongés pendant toute cette année. Ralentissons notre rythme car nous subissons cette agitation mais nous la provoquons également. Ralentir nous rend disponibles aux autres, mais aussi à nous-même. Ralentir permet de nous arrêter.

S’arrêter est nécessaire pour se recentrer et écouter ses aspirations profondes, afin de savoir de quoi nous avons envie pour les mois et les années qui viennent. Dans cet environnement incertain, prenons le temps de nous donner des repères. Arrêtons-nous pour laisser à nos envies le temps d’émerger, pour savoir ce que nous voulons développer ou au contraire arrêter au prochain départ que constitue la rentrée. Redécouvrons et affirmons nos priorités pour qu’elles ne soient pas soumises aux circonstances tellement incertaines et consacrons leur l’énergie nécessaire. Mais pour en être capable nous avons d’abord besoin de repos, de calme et de silence.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Comment des leaders se sont révélés.

Article suivant

Trois balises pour guider les leaders.

© Km30.fr 2020 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence