Voir le verre à moitié plein

Le 26 mars 2018 par Arnaud Pottier Formation leadership management méthode

Scène de vie :

La semaine passée, j’aborde le sujet de l’autorité avec des managers de la grande distribution. Je leur présente une méthode pour exprimer un désaccord avec un collaborateur. Un participant objecte que cette méthode ne peut pas marcher avec chaque membre de son équipe. Sa réaction est assez classique. Je la rencontre régulièrement lorsque je présente une méthode que mon auditoire ne connait pas.

Un alibi pour ne pas essayer ?

J’ai beau être habitué à ce type de réaction, je reconnais qu’elle continue de m’étonner. Pourquoi préférer dire que la méthode ne marchera pas avec tout le monde plutôt qu’elle marchera avec certains collaborateurs ? Le fameux principe du verre à moitié vide ou à moitié plein… Le résultat est à peu près le même mais l’état d’esprit est complètement différent.

J’ai l’impression que dire que la méthode ne marchera pas avec tout le monde signifie que ce n’est même pas la peine d’essayer de la mettre en œuvre. Je vois dans cette réaction un alibi pour ne pas essayer et, d’une manière générale, refuser d’essayer de faire des choses nouvelles.

Les personnes qui réagissent ainsi, oublient que le management relève des sciences humaines où les mêmes causes ne produisent pas nécessairement les mêmes effets. En management, il n’y a pas de méthodes universelles qui marcheraient dans tous les cas de figures, tous les contextes, avec toutes les personnes. Je trouve que c’est déjà très bien qu’une méthode marche avec seulement une partie des collaborateurs. C’est déjà une bonne raison pour la mettre en œuvre, ou au moins lui accorder le crédit de l’efficacité.

Essayer, adapter, persévérer :

Manager c’est d’abord s’adapter aux personnes et aux situations. D’où l’importance d’enrichir au fil de ses expériences et des formations sa boite à outils de manager, afin de disposer de plusieurs méthodes pour utiliser la plus adaptée à chaque situation.

Il est donc normal qu’une méthode ne fonctionne pas avec tous les collaborateurs.

De plus, il est important de se placer dans une démarche expérimentale. C’est-à-dire essayer une méthode, recommencer si elle n’a pas fonctionné, l’aménager, la faire évoluer. Il est normal que les résultats d’une méthode utilisée pour la première fois ne soient pas optimaux. En management aussi, la persévérance est une qualité nécessaire.

Alors lorsque vous rencontrez une nouvelle méthode managériale, demandez-vous comment elle pourrait vous être utile, quitte à l’aménager, et osez la mettre en œuvre. Elle contribuera certainement à votre efficacité et à celle de votre équipe.

Excellente semaine à chacun.

La vocation de Km30 est d’aider les managers à concilier bienveillance et exigence. Contactez nous

Article précédent

La solitude du manager face à la décision

Article suivant

Quand les managers sont trop enthousiastes!

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence