Vous aussi, soyez des managers champions du monde!

Le 10 septembre 2018 par Arnaud Pottier leadership motivation projet

Scène de vie de coach :

C’est une évidence, la victoire des bleus en finale de la coupe du monde est l’événement qui a marqué notre été. Que l’on soit proche ou éloigné du ballon rond, cette victoire nous a tous impactés.

Tous les coachs et les consultants en management ont tiré de l’épopée des bleus de nombreux exemples sur le leadership et beaucoup de choses ont été écrites sur le sujet.

Il y a cependant une question que je me suis toujours posée à propos des victoires de différentes équipes sportives.

Même si nous ne sommes que spectateurs, nous affirmons sans la moindre réserve après le match, « on a gagné », « on est en finale », puis « on est les champions ». Cette fusion entre les supporters et leur équipe a atteint son paroxysme lors de la finale de la coupe du monde car elle a entrainé tout le pays.

Pour quelles raisons s’approprie-t-on autant les victoires des équipes que l’on encourage ?

Je n’ai jamais lu de réponse à cette question aussi clairement exprimée que sous la plume de Roger-Pol Droit dans « Les Echos » du 13 juillet.

Je le cite : « Ce qu’on gagne, finalement, qui que l’on soit, dans une finale de coupe du monde, c’est donc une bribe d’estime de soi. Vainqueurs, fut-ce par procuration, on se sent mieux. On s’imagine être plus forts. On se croit plus unis, on se rêve tous ensemble ».

Il me semble qu’il résume en quelques mots ce que l’on a ressenti au coup de sifflet final.

Même de (très) loin, nous avons participé à un projet ambitieux : gagner la coupe du monde. C’est ce qui nous a mobilisé, impliqué, et finalement rendu heureux.

Le projet, clé de l’implication :

Cet exemple nous montre qu’un projet ambitieux est la clé de l’implication. Le rôle du manager est alors de le mettre en place puis de l’animer pour entrainer son équipe. Finalement, le manager est la courroie de transmission entre le projet et les collaborateurs. Il est difficile pour un manager d’être suivi, inspirant, si l’équipe (manager et collaborateurs) n’est pas au service d’un projet ambitieux. L’importance du projet relativise le rôle du manager. Il n’est qu’à son service et à celui de ses collaborateurs pour les faire réussir. La qualité du projet est au moins aussi importante que la qualité du manager.

Le projet, générateur d’énergie :

Au-delà de l’implication, participer à un projet ambitieux développe l’estime de soi qui est un facteur essentiel pour la réussite et le bien-être des membres de l’équipe.

Finalement, plus le projet est ambitieux et moins le manager a besoin d’agir pour développer la motivation de ses collaborateurs. Il a « simplement » à l’entretenir. Sans projet ambitieux, le manager peut s’épuiser à force de motiver ses collaborateurs.

Alors cette année, pour être aussi le manager d’une équipe championne du monde, dans quel projet ambitieux allez-vous entraîner votre équipe ?

Excellente semaine à chacun.

Et si cet article vous a plu, merci de cliquer (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

 

Article précédent

Comment démotiver ses collaborateurs dès la rentrée.

Article suivant

Être un manager cohérent.

© Km30.fr 2018 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence