Dans le monde d’après, le leader sera authentique ou ne sera pas !

Le 06 avril 2020 par Arnaud Pottier communication authentique écoute exemplarité motivation relation

Scène de vie de coach :

Quelle que soit notre situation, nous traversons tous une situation éprouvante. Que nous soyons confinés ou sur le front de l’activité, nous vivons tous une épreuve. Une conséquence de cette situation est que nous prenons conscience de notre fragilité. Nous constatons en effet qu’un petit virus de rien du tout met le monde à genou sans qu’aucune puissance ne soit capable d’y échapper.

Il me semble que cette expérience nous pousse à nous centrer sur l’essentiel et à nous débarrasser de l’accessoire. Nous sommes à la recherche de l’authenticité, du vrai, du solide. Il n’y a pas de raison pour que nos relations échappent à cette évolution et le management avec elles. Je pense que dans le monde d’après, les collaborateurs attendront aussi de leur manager de l’authenticité, du vrai, du solide. Les managers doivent s’y préparer.

L’authenticité managériale s’exprime de trois manières : la cohérence, la pleine présence et la sincérité des propos.

Être cohérent :

Le manager doit avoir conscience que son comportement est constamment observé par ses collaborateurs. Ils sont attentifs à la manière dont il se comporte face aux situations rencontrées, que ce soit par ses paroles ou par ses actes. Bien entendu cela influence leur propre comportement et le regard qu’ils portent sur lui.

Il n’est pas question pour le manager de surveiller tous ses faits et gestes pour donner de lui une bonne image, mais d’être cohérent. C’est-à-dire aligner ses convictions avec son comportement et sa parole. C’est également sur cette cohérence que repose sa crédibilité. Cela ne signifie pas être parfait mais être soi-même. Le manager gagnera d’ailleurs en authenticité s’il est conscient de ses imperfections tout en cherchant sincèrement à les corriger.

Être pleinement présent :

La « pleine présence » est particulièrement importante quand le manager a un entretien avec l’un de ses collaborateurs. Être pleinement présent signifie être concentré, à l’écoute, disponible, attentif. Son interlocuteur doit constater qu’il a « quelqu’un » en face de lui qui l’écoute. Le manager doit lui accorder 100% de son attention et lui montrer des signes d’intérêt sans regarder ailleurs et encore moins faire autre chose. La « pleine présence » est un exercice difficile tant les sollicitations sont importantes, mais c’est un pilier de l’authenticité.

S’exprimer avec sincérité :

Les managers devraient s’interroger sur la manière dont ils expriment leurs émotions. Comment partagent-ils leur joie, leur tristesse, leur gène, leur inquiétude… ? Comment leurs collaborateurs savent-ils ce qu’ils pensent et ce qu’ils ressentent ? Si les managers retiennent systématiquement leur émotion, la relation risque d’être froide et désincarnée. C’est pourquoi les managers doivent savoir la verbaliser.

Le discernement est indispensable pour savoir quoi dire, comment et à quel moment. Mais c’est ainsi que les managers seront authentiques et influenceront positivement leurs collaborateurs.

L’authenticité est une valeur qui prendra de l’importance dans le monde d’après. Nous ne pouvons que nous en réjouir et nous devons tous nous y préparer.

Excellente semaine à chacun et soyez prudents.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

« Prends soin de toi », nouveau mantra managérial?

Article suivant

La revanche des leaders introvertis

© Km30.fr 2020 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence