Tous les managers sont-ils capables de manager une équipe à distance?

Le 16 novembre 2020 par Arnaud Pottier accompagnement autonomie changement confiance en soi management responsabilisation

Scène de vie de coach :

Depuis mars où le télétravail s’est généralisé sous la contrainte sanitaire, j’ai rencontré des dizaines de managers qui ont découvert ce mode d’organisation et ce qu’il impliquait dans l’animation de leur équipe. Force est de constater que certains s’en sortent très bien alors que d’autres rencontrent de réelles difficultés.

Ceux qui appartiennent à la deuxième catégorie sont perturbés par le manque de spontanéité des informations qui remontent de leurs collaborateurs. Les managers ne sont pas certains que leurs collaborateurs travaillent, que les projets avancent, ou ne savent tout simplement pas comment ils vont.

Ils vivent mal cette situation qui génère chez eux une inquiétude qui est parfois, reconnaissons-le, justifiée. En effet certains collaborateurs supportent mal le travail à distance et cette situation nuit grandement à leur efficacité et à leur bien-être.

Les limites du manager technicien :

Mais l’origine du problème provient également des managers et de la gestion de leurs peurs. Quand toute l’équipe est rassemblée dans un même lieu, ils apprécient que leurs collaborateurs les sollicitent fréquemment pour leur soumettre les problèmes qu’ils rencontrent. Être entourés de leur équipe les rassure car cela leur permet de savoir où en est chaque projet et comment va chacun. La présence des managers donne le rythme de la journée à l’ensemble de l’équipe.

Ce mode de fonctionnement correspond au manager dit technicien. Sa caractéristique principale est de tirer sa légitimité de son expertise du métier. Sa grande expérience et son haut niveau de compétence technique lui permettent de résoudre quasiment tous les problèmes rencontrés par son équipe. C’est pourquoi ses collaborateurs s’adressent à lui quand ils rencontrent un problème.

La conséquence de ce type de management est que le niveau d’autonomie de l’équipe est faible, dans la mesure où les collaborateurs ne résolvent pas leurs problèmes par eux-mêmes. Mais le système fonctionne car leur manque d’autonomie est compensé par la présence et la compétence technique du manager.

Une révolution nécessaire :

A distance, ce mode de management est grippé. N’étant plus physiquement au milieu de son équipe, le manager ne peut plus capter les signaux faibles d’une éventuelle baisse de motivation de son équipe qui, en retour, ne peut plus s’adresser aussi facilement à lui en cas de problème.

Cette situation engendre une communication dégradée qui met en souffrance une partie de l’équipe, réjouit ceux qui aspiraient à plus d’autonomie et met sous stress le manager qui a perdu ses repères.

Il est donc nécessaire que les managers « techniciens » fassent évoluer leur méthode d’animation d’équipe pour favoriser l’autonomie de leurs collaborateurs. Cela suppose de prendre conscience que leur légitimité ne repose pas exclusivement sur leurs connaissances techniques mais aussi sur leurs capacités relationnelles et managériales. Tous les managers ne sont pas prêts à effectuer spontanément cette révolution interne. Pour cela ils ont besoin d’un accompagnement solide pour les équiper de méthodes managériales éprouvées et pour les aider à prendre confiance dans leurs compétences relationnelles. Sans quoi, beaucoup de managers risquent durablement de perdre pied, et leur équipe avec eux.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Une limite aux progrès des managers: leurs qualités !

Article suivant

Quels sont les ressorts de l’implication?

© Km30.fr 2020 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence