Les managers et la raison d’être de l’entreprise

Le 23 septembre 2019 par Arnaud Pottier annoncer le changement cohérence communication décision Vision

Scène de vie de coach :

J’ai donné cette semaine mon premier cours de management de l’année. J’ai revu son contenu et j’y ai intégré la notion de raison d’être, telle qu’elle a été définie pour les entreprises par la loi PACTE. En effet depuis mai 2019, les entreprises peuvent inscrire dans leur statut une raison d’être « constituée des principes dont la société se dote et pour le respect desquels elle entend affecter des moyens dans la réalisation de son activité. »

A ma connaissance, ce sont surtout les entreprises du CAC 40 qui se sont appropriées cette nouveauté et en ont compris l’intérêt. Cela me parait être une démarche intéressante car elle permet aux entreprises de se poser la question de la nature de leur contribution à l’intérêt général et ainsi mieux prendre leurs responsabilités sociétales. Cela donne de la profondeur à leurs actions et du sens au métier de leurs salariés.

De plus, beaucoup d’entreprises soignent leur image auprès des jeunes diplômés pour attirer les meilleurs candidats et la raison d’être est un axe de différenciation puissant.

Le levier managérial :

Cette réflexion ne devrait pas être réservée aux entreprises du CAC 40, toutes devraient réfléchir à leur raison d’être.

La condition indispensable pour que la raison d’être soit autre chose que de la communication est que les salariés de l’entreprise, à tous les niveaux hiérarchiques, se l’approprient.  Pour cela, les managers ont un rôle essentiel à jouer. Ils sont les relais de la raison d’être et ils doivent pour cela l’incarner. Il en est de même pour les valeurs de l’entreprise. Elles peuvent être affichées dans le hall d’entrée ou dans les salles de réunion, mais si elles ne sont pas incarnées avec authenticité par les managers, elles ne sont qu’un saupoudrage de bonne conscience.

Pour être des relais efficaces de la raison d’être, les managers doivent mener une réflexion sur la manière de la décliner au niveau de leurs collaborateurs. La question qu’ils devraient se poser est comment l’équipe dont ils ont la responsabilité participe à la raison d’être de l’entreprise.

L’intérêt majeur de cette réflexion est de donner du sens au travail de leurs collaborateurs, de favoriser l’engagement, la cohésion et de développer la fierté d’appartenance. Pour s’engager, les collaborateurs doivent savoir qu’ils participent à un projet qui dépasse leur enjeu personnel. La raison d’être de l’entreprise déclinée au niveau de l’équipe constitue ce projet.

Raison d’être et valeurs :

La raison d’être et les valeurs, devraient constituer la colonne vertébrale de l’entreprise, donnant du sens et de la cohérence à la stratégie et aux décisions. C’est pourquoi il est indispensable que les managers y consacrent du temps et de l’énergie.

Rédiger une raison d’être est un long travail de réflexion qui doit prendre en compte l’histoire de l’entreprise, ses valeurs, sa culture. Cette réflexion cristallise l’ADN de l’entreprise, ce qui ;

fait qu’elle est unique pour ses salariés mais aussi pour ses clients.

Excellente semaine à chacun et à lundi prochain 9h00

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Être un manager qui doute

Article suivant

Être des créateurs de relation

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence