Scène de vie de coach :

Très souvent on cherche à faire la distinction entre les managers et les leaders. Mais force est de constater que mes clients ne connaissent pas réellement la différence entre les deux. Distinguer ce qui relève du leadership ou du management est complexe. Cette ambiguïté est normale car la frontière qui sépare l’un de l’autre n’est pas claire. Cela d’autant plus qu’elle est poreuse : les managers ont besoin des compétences du leader et les leaders sont souvent des managers.

Savoir distinguer les deux est utile quand par exemple un responsable (pour ne pas utiliser le terme de manager ou de leader) rencontre des difficultés avec les personnes avec qui il collabore. Doit-il agir sur les leviers du management ou du leadership ?

Ce qui définit le management :

Le manager est dépendant de la structure à laquelle il appartient : entreprise, association, administration publique…

C’est elle qui définit son rôle et ses responsabilités. Elle nomme une personne au poste de manager et la rend légitime en lui attribuant officiellement du pouvoir. Ce rôle et cette légitimité sont officialisés par un contrat de travail ou des statuts. Le manager est alors mandaté pour exercer une autorité légitime sur ses collaborateurs.

C’est pourquoi la responsabilité de la structure, représentée par le manager du manager, est tout d’abord de rendre le manager légitime puis de veiller à ce qu’il ait les compétences (savoir-faire et savoir-être) nécessaires pour animer l’équipe.

Cela signifie que l’origine des difficultés que peut rencontrer un manager dans l’animation de son équipe renvoie la plupart du temps soit à un problème de légitimité, soit à un problème de compétence. Il est très important de diagnostiquer la véritable cause des difficultés car les moyens de leur résolution sont différents.

L’erreur que font certaines entreprises est de chercher à résoudre des problèmes de légitimité par de la formation. Alors que l’objectif d’une formation au management est uniquement de transmettre des compétences d’animation d’équipe.

Et le leadership dans tout ça ?

Le leadership n’est pas directement lié à la structure à laquelle le responsable appartient.

Je définis le leadership de la manière suivante : le leadership est la capacité à influencer son environnement en vue d’atteindre un objectif.

Cela signifie que le responsable doit faire appel uniquement à ses compétences personnelles pour faire preuve de leadership, sans pouvoir s’appuyer sur la structure à laquelle il appartient. Il ne peut pas avoir recours à une légitimité attribuée par une autorité externe pour affirmer son leadership.

C’est pour cette raison que le leadership est d’un niveau de complexité supérieur à celui du management et demande des compétences complémentaires.

Les leaders peuvent bien entendu les acquérir par la formation, l’accompagnement individuel et aussi l’expérience. J’ai écrit un article il y a quelques temps sur les éléments constitutifs du leadership. Vous y accéderez en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/35F7Jf6.

Chacun est appelé à influencer son environnement. C’est pourquoi le leadership ne devrait pas être encouragé uniquement chez les managers mais chez tous les membres de la structure pour que chacun trouve sa place de leader.

Le blog de Km30, c’est un article original chaque lundi matin à 9h00