Pourquoi une bonne ambiance peut-elle nuire à la coopération?

Le 09 mai 2021 par Arnaud Pottier communication authentique coopération objectif relation

Scène de vie de coach :

Régulièrement je rencontre des managers qui hésitent à exprimer leur mécontentement vis-à-vis d’un de leurs collaborateurs pour ne pas nuire à la bonne ambiance qui règne dans l’équipe. Pour la même intention louable, un membre d’une équipe projet peut accepter sans rien dire qu’un collègue lui transmette des informations en retard, l’obligeant à faire de grosses journées pour terminer à temps sa partie.

Dans ces deux cas, l’ambiance dans l’équipe est certainement bonne mais l’équipe ne connait pour autant pas un haut niveau de coopération. L’harmonie dans l’équipe est bien entendu à rechercher, mais elle ne doit pas être un totem devant lequel tout le monde s’incline, sans quoi le niveau de coopération risque d’en souffrir.

En effet, un collectif sans tension ni friction ne correspond pas à la vraie vie d’une équipe caractérisée par un haut niveau de coopération.

Les tensions dans une équipe sont normales car ses membres ont des périmètres de responsabilités différents, ce qui les amène parfois à avoir des intérêts divergents. Taire cette divergence au nom de la préservation de l’ambiance contraint les managers à deux options : accepter de dégrader leurs objectifs ou agir sans rien dire pour éviter un éventuel conflit.

Ces deux façons de faire nuisent à une véritable coopération. Un collectif qui vit un haut niveau de coopération n’est pas une équipe sans tensions mais une équipe qui sait les résoudre sans dommage. Cela suppose que chaque membre communique de manière authentique et se soit approprié l’objectif du projet auquel l’équipe contribue.

Avoir des relations authentiques :

L’authenticité est la capacité à dire avec tact ce que l’on pense et ce que l’on ressent.

Cela demande le courage d’oser exprimer un désaccord et la sagesse de le dire au bon moment et de façon bienveillante. Cela donne à chacun l’assurance de savoir ce que l’autre pense et chasse ainsi d’éventuelles arrière-pensées. Cela prévient également les malentendus qui pourraient naitre au fil du projet. Un autre bienfait d’une communication authentique est que chacun se donne la permission de demander de l’aide en cas de difficulté.

S’approprier l’importance du projet :

Lorsque chaque collaborateur a parfaitement compris le sens du projet auquel l’équipe participe et sait comment il y contribue, alors il est capable de faire passer au second plan son propre intérêt au profit de celui de l’équipe et donc du projet.

Dans ces conditions, quand deux membres d’une équipe ont un différend, ils savent qu’ils doivent trouver un terrain d’entente, car ils ont compris qu’ils contribuent à un projet qui est bien plus important que le sujet de leur conflit.

Être authentique et privilégier l’intérêt général demande à l’équipe un haut niveau de maturité. Pour cela, chaque membre doit se sentir en confiance. Créer les conditions pour que chacun se sente en confiance est sans doute l’une des premières responsabilités du manager.

Le blog de Km30, c’est un article original chaque lundi matin à 9h00

Article précédent

Pourquoi les managers ont-ils parfois peur de décevoir?

Article suivant

Comment créer les conditions de la confiance?

© Km30.fr 2021 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence