Quatre leviers pour accompagner ses collaborateurs en période de changement.

Le 05 avril 2021 par Arnaud Pottier accompagnement changement exemplarité féliciter motivation Soutien

Scène de vie de coach :

La quasi-totalité des entreprises qui sollicitent Km30 sont en phase de transition. Cela a toujours été plus ou moins le cas mais actuellement, le phénomène s’accentue. La période que nous vivons pousse beaucoup d’entreprises à se réformer pour s’adapter à l’environnement et surtout rester compétitives.

Dans ce contexte, le défi pour les managers est d’accompagner leur équipe pour qu’elle s’approprie les nouvelles attentes liées à ces évolutions. C’est un rôle très complexe car les managers doivent à la fois évoluer eux-mêmes tout en accompagnant leurs collaborateurs. Cette complexité peut leur faire perdre leurs repères, voire les faire douter de leur capacité à conduire ce changement.

Dans ces situations complexes, il est utile de revenir aux fondamentaux qui conditionnent l’acceptation du changement. Il y a quatre fondamentaux : le manager doit donner l’exemple, faire preuve de patience et de pédagogie, équiper ses collaborateurs et les encourager.

Être exemplaire :

Les collaborateurs n’acceptent de changer que s’ils voient leur manager changer également. Cela signifie qu’il doit lui aussi appliquer de nouvelles méthodes ou adopter de nouveaux comportements en cohérence avec l’évolution en cours. Si le manager considère qu’il applique déjà les bonnes méthodes et que seuls ses collaborateurs sont concernés par le changement, il est probablement que son accompagnement soit un échec.

Faire preuve de pédagogie et de patience :

Dès l’annonce du changement puis dans les semaines et probablement les mois qui suivent, le manager doit (re)expliquer le changement : le contexte qui pousse l’entreprise à se transformer, les enjeux associés, l’objectif et les étapes du changement et enfin les moyens mis en œuvre pour accompagner ses collaborateurs.

Le manager devra faire preuve de pédagogie et de patience car il y a toutes les chances qu’il doive répéter les mêmes messages pour que ses collaborateurs se les approprient. Il est tout à fait possible qu’ils disent « oui » à un changement sans en comprendre immédiatement toutes les implications.

Équiper ses collaborateurs :

Étonnamment les collaborateurs ne sont pas toujours formés aux compétences nécessaires pour mettre en œuvre de nouvelles méthodes ou de nouveaux comportements. C’est pourquoi les managers doivent au préalable définir ces compétences, puis vérifier si leurs collaborateurs les possèdent et enfin les leur transmettre le cas échéant.

Je constate que les managers s’imaginent parfois qu’il suffit de demander à leurs collaborateurs de travailler différemment pour que cela soit fait, sans se rendre compte qu’ils n’en possèdent pas les compétences.

Encourager :

Faire de nouvelles choses demande un vrai effort et de l’énergie. Le manager doit donc en transmettre à ses collaborateurs pour compenser cette consommation. Par conséquent il est essentiel que le manager salue les efforts et les progrès, mêmes s’ils sont modestes. Il ne doit pas passer à côté des premières réussites pour remercier et encourager. C’est de cette manière qu’il donnera envie à ses collaborateurs de continuer à avancer.

Exemplarité, pédagogie, formation et encouragement constituent des leviers importants pour les managers en phase de transition et ils doivent se demander, presque quotidiennement, ce qu’ils entreprennent pour les actionner.

Le blog de Km30, c’est un article original chaque lundi matin à 9h00

Article précédent

Comment traiter les rumeurs en management?

Article suivant

Comment dire non à un collaborateur qui souhaite évoluer?

© Km30.fr 2021 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence