Quand les managers atteignent leur seuil de compétence

Le 09 février 2019 par Arnaud Pottier accompagnement faire une demande seuil de compétence Soutien

Scène de vie de coach :

Je suis dans une ancienne start-up qui s’est considérablement développée et a maintenant un rayonnement international. Je rencontre l’un de ses managers. Lorsqu’il a été recruté, l’entreprise ne comptait que quelques salariés. Aujourd’hui son équipe est composée de plusieurs dizaines de personnes sur plusieurs sites. Cette évolution a été très rapide car l’entreprise a été créée il y a seulement une dizaine d’années. Au cours de cette période, il a été obligé d’apprendre le management de managers, ce qui est plus complexe que d’animer les équipes en direct. Et aujourd’hui, force est de constater que ses résultats ne sont plus aussi flamboyants que dans les années pionnières. La direction en a été consciente et sans réellement le consulter, a redimensionné son équipe pour ne lui confier que quelques collaborateurs et des responsabilités moindres.

Le changement sera effectif dans les prochains jours. Inutile de préciser qu’il vit mal la situation.

Accompagner l’évolution du manager :

Ce manager a pourtant suivi des formations au management mais n’a jamais été réellement accompagné par un coach. La formation lui a apporté des outils et des méthodes qui lui ont été utiles, mais dans son cas ce qui coince est la manière dont il se positionne vis-à-vis de l’équipe. Il manage son équipe en oubliant qu’il manage des managers, et ne prend pas le recul nécessaire à ce type de situation. Il lui est difficile de ne pas vouloir tout maitriser, ce qui est impossible dans cette configuration, à moins de court-circuiter ses N-1. Le coach aurait probablement pu l’aider adopter la bonne posture managériale.

Demander du soutien :

Si au fond la direction n’a pas réellement su l’accompagner, de con côté il n’a pas su demander le soutien dont il aurait eu besoin. Souvent, les managers affrontent seuls des situations de plus en plus complexes sans demander de l’aide car pour eux, ce serait reconnaitre qu’ils ont atteint leur seuil de compétence. Si la direction ne perçoit pas la nécessité du soutien et si la personne ne le demande pas, le risque est que le réveil soit brutal lorsque les résultats seront inférieurs aux objectifs.

Savoir rester à sa place :

La formation et le coaching sont des moyens qui permettent d’augmenter le seuil de compétence des managers dans leur rôle de leader. C’est vrai jusqu’à un certain niveau. Il est parfois sage de connaître ses limites et d’être conscient que nous n’avons pas tous les mêmes capacités. Parfois la peur de décevoir ou l’ambition personnelle, font que les managers acceptent des évolutions qui deviennent pour eux des souffrances. A la fois parce que cela les contraint à se mettre en surrégime pour encaisser les exigences du nouveau poste et aussi parce que le niveau d’engagement requis est au détriment de l’équilibre de leur vie personnelle. Les managers acceptent en fait une évolution où ils se mettent en danger.

Là aussi le coaching peut être utile pour aider le manager à prendre le recul nécessaire pour trouver l’équilibre qui lui convient et discerner le bon niveau d’engagement. Sinon il se retrouve dans la situation de la grenouille qui est dans la casserole et ne se rend pas compte que la température augmente, prenant le risque de se laisser ébouillanter.

Excellente semaine à chacun et à lundi prochain.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

La fameuse opposition entre le siège et le terrain.

Article suivant

Quand les managers vivent le chaos.

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence