Quand les qualités d’hier deviennent les obstacles d’aujourd’hui.

Le 15 avril 2019 par Arnaud Pottier changement évolution progrès

Scène de vie de coach :

Je rencontre Régulièrement des managers bloqués dans leur croissance personnelle. Ils ne progressent plus en matière de management : ils se cognent aux mêmes difficultés sans être capables de les dépasser… Pourtant, lorsqu’ils se comparent au manager qu’ils étaient plusieurs années en arrière, ils constatent leurs progrès. Mais là, ils marquent un point d’arrêt. Cela vient souvent du fait que jusqu’à présent ils ont amélioré ce qu’ils ont toujours fait. Mais là, pour franchir un cap, ils doivent faire des choses différentes.

La façon dont on manage est tellement lié à sa personnalité profonde, que tout changement majeur est une remise en cause personnelle. Manager de manière différente suppose de bousculer les aspects de sa personnalité qui peuvent être bloquants dans certaines situations ou avec certaines personnes. Par exemple cette semaine, j’ai rencontré un manager pour qui prendre la parole devant son équipe est une vraie souffrance. Cet exercice fait pourtant partie des compétences que les managers doivent maitriser.

Les qualités d’hier sont les freins d’aujourd’hui :

La difficulté est que les points bloquants d’aujourd’hui sont les qualités qui, hier, étaient valorisées. Par exemple celui qui ne laisse rien au hasard et qui accorde de l’importance au détail s’est fait remarquer par sa hiérarchie pour ces qualités. La conséquence est qu’il lui a été confié la responsabilité d’une équipe. De la même manière, celui pour qui la relation est importante, qui n’aime pas décevoir se met en quatre pour satisfaire les demandes de son manager. Il est probable que ses efforts pour satisfaire sa hiérarchie soient récompensés par une promotion.

Ces qualités deviendront des freins si la personne qui les possède continue à évoluer dans l’entreprise.

Le perfectionniste risque d’hésiter avant de déléguer car il aime que les choses soit faites exactement comme il le souhaite et celui qui accorde de l’importance à la relation peut avoir des difficultés à faire preuve d’autorité car il déteste les conflits.

Prendre conscience du changement que cela représente :

Il n’est pas facile d’opérer des changements liés à sa personnalité. La première raison est qu’il n’est pas évident de prendre conscience qu’une qualité qui a permis une évolution soit subitement devenue un frein.

Cela implique un changement important du logiciel interne du manager et tous n’ont pas envie de l’effectuer. Leur n+1 n’est pas forcément conscient de la révolution que cela représente pour eux. Ils se contentent de leur dire quoi faire : « délègue plus », ou « fais preuve d’autorité » sans dire comment.

Les conditions de réussite du changement :

Comme d’habitude, les conditions de réussite sont les mêmes : donner du sens, transmettre des méthodes pratiques, écouter les difficultés, encourager les premières réussites, et laisser le temps du changement. Sans oublier que la première condition au changement est que la personne concernée ait conscience qu’elle doit changer. Sans quoi, toute action de son manager sera inutile.

Et vous, qu’est-ce qui pourrait vous empêcher de progresser en management ?

Excellente semaine à chacun et à mardi prochain 9h00.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Identifier ses limites (et savoir les respecter…)

Article suivant

Jusqu’où les managers sont-ils prêts à aller en matière d’autorité?

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence