Scène de vie de coach :

La semaine dernière j’ai vu passer sur le réseau le titre d’un cours en ligne intitulé « Être un manager accessible ». Cela m’a donné l’idée de l’article de cette semaine car pour être efficace, le manager doit effectivement faire en sorte que ses collaborateurs s’adressent à lui facilement. Je ne dis pas que tous les collaborateurs doivent solliciter leur manager dès qu’ils ont un problème. Cette situation est plutôt le signe d’un manque d’autonomie de l’équipe. Mais les collaborateurs doivent pouvoir se tourner sans hésitation vers leur manager lorsqu’ils rencontrent des difficultés ou quand un sujet les dérange.

Si le manager est accessible, alors la communication entre lui et l’équipe est fluide, ce qui permet de chasser tous les malentendus potentiels et de travailler en confiance.

J’ai déjà abordé un sujet proche (cf article « Le management, une succession de moment de qualité ) mais j’aimerais plus spécifiquement répondre ici à la question de l’accessibilité des managers. Pour être accessible, le manager doit avoir un comportement prévisible et s’interdire de porter un regard de jugement sur ses collaborateurs.

Être un manager prévisible :

Être un manager prévisible signifie tout d’abord d’être humeur constante. Il n’y a rien de pire pour un collaborateur que de devoir s’interroger sur l’humeur de son manager avant d’aller le voir. S’il constate que ce n’est pas le bon jour, il prendra le parti d’attendre un autre moment avant de pouvoir sereinement entrer dans son bureau. Être d’humeur constante suppose que le manager ait une vrai maitrise de soi pour que ses émotions ne polluent pas ses relations.

Être un manager prévisible signifie également que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le manager doit en effet réagir de la même manière à une erreur ou une faute comparable, quels que soient le moment de la journée ou la personne qui l’a commise. De la même manière, le même type de réussite doit être célébré de la même façon.

Si le manager est imprévisible, les collaborateurs sont placés dans une situation d’insécurité relationnelle génératrice de stress. Sans compter qu’ils ne peuvent avancer dans leur projets s’ils ont besoin de l’intervention du manager pour débloquer une situation.

Ne pas juger :

La deuxième grande caractéristique du manager accessible est de ne pas porter de jugement sur ses collaborateurs. Le manager peut bien entendu exprimer un avis sur les compétences, les résultats, les méthodes utilisées mais il doit s’interdire de juger les personnes. Il a évidemment une opinion sur chacun de ses collaborateurs mais il doit la garder pour lui, sans même la partager avec d’autres managers.

Si un collaborateur ou une collaboratrice perçoit un regard négatif de la part du manager sur ce qui fonde son identité d’homme ou de femme, il ne se sentira pas accepté. Dans ces conditions, il ne viendra voir son manager qu’en dernier recours.

 

L’accessibilité est l’état d’esprit des managers qui ont compris que leur autorité n’était pas fondée sur la distance qu’ils pouvaient instaurer avec leurs collaborateurs mais au contraire sur la proximité nécessaire pour être à leur service afin de les aider à atteindre leurs objectifs.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Comment donner des repères à son équipe en période de changement permanent?

Article suivant

Une limite aux progrès des managers: leurs qualités !

© Km30.fr 2020 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence