Être un manager explicite

Le 09 septembre 2019 par Arnaud Pottier accompagnement communication courage écoute responsabilisation

Scène de vie de coach :

J’ai fait, moi aussi, ma réelle rentrée cette semaine. Première animation, premier coaching. Je suis intervenu dans une société de service. J’anime une formation au management avec des mises en situation. Deux participants jouent un scénario avec un manager et un collaborateur. Je perçois de légers signes d’agacement chez celui qui joue le rôle du manager. J’aborde ce point dans le débriefing après la réalisation de l’exercice. Il reconnait ressentir également « dans la vraie vie » de l’agacement lorsque ses collaborateurs le sollicitent. Il a tellement bien incarné son rôle de manager dans la mise en situation que la réalité s’est immiscée dans l’exercice. Je creuse un peu le sujet avec lui et il me partage que cet agacement provient du fait qu’il considère que ses collaborateurs le sollicitent pour des sujets sur lesquels ils devraient être autonomes. Le problème est qu’il ne leur a jamais vraiment dit.

Il arrive souvent en coaching qu’un manager se plaigne du comportement de l’un de ses collaborateurs sans qu’il lui ait exprimé de manière explicite. Nous travaillons alors sur la manière de dire clairement à son collaborateur que son comportement ne lui convient pas.

Une bonne intention mais…

En s’exprimant de manière agacée (ton sec, absence de regard), le manager espère que son collaborateur devine le message de l’agacement. La raison pour laquelle il ne dit rien est qu’il a conscience que son rôle de manager est d’aider ses collaborateurs. Pour cette raison, il s’interdit de dire explicitement ce qu’il ressent et il attend de ses collaborateurs qu’ils le devinent. Et comme ce n’est pas le cas, il continue à être agacé. Cette situation risque de durer longtemps, jusqu’au jour où le manager, plus fatigué que d’habitude, finira par le dire à son collaborateur mais probablement trop sèchement pour que cela soit constructif.

Le collaborateur, s’il n’a pas toutes les explications qui lui permettent de comprendre l’attitude de son manager, peut interpréter de travers ce qu’il perçoit et arriver à la conclusion que son manager ne l’apprécie pas et mal vivre cette situation. Cela d’autant plus qu’il peut avoir compris que son manager attendait de lui qu’il vienne le voir régulièrement.

Petites causes, grands effets :

 

En n’étant pas explicite, le manager coure le risque de créer une situation paradoxale où le manager et le collaborateur agissent en se méprenant sur les intentions de l’autre : le manager accepte d’être sollicité car il pense que c’est dans son rôle, même si cela l’agace, et le collaborateur vient voir son manager alors qu’il préférerait être autonome.

C’est la raison pour laquelle il est essentiel que le manager exprime clairement ses attentes et écoute réellement celles de ses collaborateurs. Sans quoi, il crée malgré lui une situation qui déplait aux deux parties car ils se méprennent l’un et l’autre sur leurs attentes et leurs intentions réciproques.

Excellente semaine à chacun et à lundi prochain 9h00.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Le défi de la rentrée pour les managers

Article suivant

Être un manager qui doute

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence