Etre un manager exigent dans un environnement qui ne l’est pas

Le 24 septembre 2018 par Arnaud Pottier leadership niveau d'exigence

Scène de vie de coach :

Les managers vivent régulièrement des situations inconfortables. L’un deux m’explique que sa difficulté est de maintenir dans son équipe un niveau d’exigence élevé, alors que celui-ci est inférieur dans le reste de l’entreprise. Cela crée un décalage avec les autres équipes, vécu comme une injustice par ses collaborateurs. Le manager se sent en porte-à-faux car pour lui le niveau d’exigence demandé est justifié.

D’une manière générale, l’exigence s’exprime par un souci élevé du détail. Le problème est que pour certains, un détail sera sans importance et sera mis de côté, alors que pour d’autres, il sera essentiel. Les membres d’une équipe ne s’accordent pas toujours au sujet des détails considérés comme essentiels, ni jusqu’où aller dans leur finesse. Cela peut être source de tensions, voire de contestations.

Distinguer l’essentiel de l’accessoire :

Pour le manager, la première étape est de distinguer l’essentiel de l’accessoire. Quels sont les éléments indispensables sur lesquels doit porter son exigence ? Respect des valeurs de l’entreprise et qualité de service sont de bons filtres pour sélectionner les détails sur lesquels portera l’exigence du manager. En revanche, si l’exigence porte sur des principes qui mériteraient d’être revisités, il y a toutes les chances que l’exigence du manager soit contestée.

En privilégiant le respect des valeurs de l’entreprise et la qualité de service, le manager donne du sens à ses attentes et apporte de la sécurité à ses collaborateurs.

Le soutien de la hiérarchie :

Le manager est-il soutenu par sa hiérarchie sur son niveau d’exigence ? Si ce n’est pas le cas, la situation se complique, car ses collaborateurs lui rappelleront régulièrement cette incohérence. Le manager devra trouver un terrain d’entente avec son propre manager pour avoir son soutien. Même si le manager a le sentiment de dégrader son niveau d’exigence, cette situation sera préférable à avoir raison tout seul. Si les collaborateurs constatent une cohérence d’exigence tout le long la ligne hiérarchique, la contestation devient plus difficile, et le manager gagne en leadership.

La question du sens :

Si malgré tout, le manager juge qu’il doit maintenir le village gaulois d’une exigence forte au milieu de camps romains d’exigences faibles, il doit alors se référer aux raisons pour lesquelles il demande le respect de ce niveau d’exigence. Si ces raisons ne sont pas claires pour ses collaborateurs, le manager sera obligé de passer en force pour le faire respecter. La conséquence sera une rupture entre lui et l’équipe ou une partie de l’équipe, ce qui sera préjudiciable à son efficacité.

Comme je l’ai écrit plus haut, valeurs et service client sont les deux fondamentaux qui donnent du sens aux détails sur lesquels portent le niveau d’exigence du manager. Le cadeau caché de l’exigence accompagnée de sens, est de développer chez son équipe la fierté d’appartenance.

Excellente semaine à chacun.

Et si cet article vous a plu, merci de cliquer (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Être un manager cohérent.

Article suivant

Un manager devrait toujours voyager léger!

© Km30.fr 2018 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence