Annoncer une absence d’augmentation de salaire

Le 14 janvier 2019 par Arnaud Pottier communication rémunération Salaire

Scène de vie de coach:

Un manager est inquiet car les entretiens annuels approchent et il doit annoncer à ses collaborateurs une absence d’augmentation de salaire. Il anticipe une réaction de déception voire de colère et est convaincu que cela débouchera sur des débats houleux. Les managers subissent généralement les directives de l’entreprise si bien qu’ils se sentent souvent seuls face à leurs collaborateurs. Leurs marges de manœuvre existent mais elles sont généralement minimes. De plus, il y a parfois des augmentations de salaire tellement faibles qu’il paraitrait plus facile d’annoncer qu’il n’y en a pas.

Le sujet de la rémunération est particulièrement délicat et il est préférable de se préparer à l’aborder au moment de l’entretien annuel. Cela d’autant plus qu’il impacte l’ensemble des échanges.

Ne pas anticiper la réaction de ses collaborateurs :

Il peut être utile d’anticiper la réaction d’un collaborateur lorsque l’on a quelque chose de difficile à lui dire. Cela permet de se préparer. Mais il est aussi important de se souvenir que ce l’on imagine n’est qu’une hypothèse. Les collaborateurs peuvent réagir de manière moins dramatique que ce qui a été anticipé. C’est d’autant plus vrai que la plupart du temps, nous imaginons des scénarios particulièrement pessimistes.

Les salariés sont souvent lucides sur la politique de l’entreprise, et leurs attentes sont généralement cohérentes.

Il est aussi possible que le manager soit lui-même déçu de la politique salariale. Il considère avoir un revenu trop faible au regard de sa contribution et il projette sa frustration, réelle ou supposée, sur son collaborateur et anticipe une réaction négative de sa part.

Donner du sens :

Il est important de connaitre les raisons qui expliquent la politique salariale de l’entreprise. Les entreprises ne sont pas forcément très explicites sur ce genre de sujet et il est parfois nécessaire d’aller chercher l’information. Les managers peuvent également solliciter leur propre manager pour que celui-ci explique les directives salariales à l’ensemble de l’équipe. Ce type d’intervention, rarement réalisé, permet de préparer le terrain pour les managers qui seront face à leurs collaborateurs lors de l’entretien annuel.

Dire les choses simplement :

Il est préférable d’annoncer le montant de l’augmentation aussi simplement que possible en expliquant la politique de l’entreprise et le cas échéant la décision du manager. Après quoi, il peut être nécessaire d’écouter le collaborateur pour recueillir sa réaction, exprimer sa compréhension si celui-ci est déçu sans ajouter de nouveaux arguments.

A cette étape il y a deux pièges dans lesquels il serait facile de tomber :

Manquer de solidarité hiérarchique, c’est-à-dire critiquer la politique salariale de l’entreprise. Le manager doit au minimum rester neutre.

Faire des promesses de renégociation de salaire ou d’augmentation futures. Le manager ne dispose pas de tous les leviers pour augmenter la rémunération de son collaborateur, et cela serait prendre le risque d’une frustration nouvelle.

Avant l’entretien, le manager doit bien entendu se préparer le mieux possible et accepter de ne pas tout maitriser, que ce soit la politique de rémunération de l’entreprise ou la réaction de son collaborateur. Ce qui, une fois encore, demande un certain courage.

Excellente semaine à chacun et à lundi prochain.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Etre un manager intérimaire

Article suivant

Comment je saurai que je suis un bon manager?

© Km30.fr 2019 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence