Comment des leaders se sont révélés.

Le 06 juillet 2020 par Arnaud Pottier bienveillance coopération engagement motivation servant leader Soutien Stress

Scène de vie de coach :

A l’heure où nous allons bientôt ouvrir une parenthèse de repos largement mérité, où nous pourrons enfin nous laisser porter par le ralentissement estival, il serait dommage que nous appuyions sur le bouton pause sans tirer quelques leçons de ce que nous avons vécu ces derniers mois. Cette période, qualifiée à chaque fois d’inédite (mais comment faire autrement), a été révélatrice de nos failles et de nos forces et elle a été riche d’enseignements.

Pour ma part, j’ai été marqué et même impressionné par la manière dont le leadership de certains responsables s’est révélé, alors que cela n’a pas été le cas pour d’autres.

J’ai noté trois points communs chez ces leaders qui se sont affirmés pendant cette période de crise : Leur haut niveau d’engagement, le soin qu’ils ont porté à leurs collaborateurs et leur capacité à créer de nouveaux repères.

Engagement et don de soi :

La période a nécessité un haut niveau d’engagement, particulièrement dans la phase initiale pour mettre en place la fameuse continuité opérationnelle et réorganiser l’équipe en conséquence.

Beaucoup de managers ont passé les deux premières semaines du confinement en réunion pour s’organiser, étudier les situations personnelles de chaque collaborateur, décider quelles activités poursuivre et lesquelles arrêter. Une fois que l’organisation a été mise en place, ils l’ont faite vivre et l’ont optimisée alors que les conditions matérielles étaient souvent difficiles.

Dans ces conditions les managers n’ont pas compté leurs heures et ont « mouillé le maillot » auprès de l’équipe. Ils ont dû ensuite faire preuve d’une grande disponibilité pour s’adapter en permanence aux nouvelles contraintes et répondre aux questions de leurs collaborateurs.

Prendre soin de l’équipe :

La deuxième caractéristique des leaders qui se sont révélés a été la manière dont ils ont pris soin de leur équipe en étant aux côtés de chaque collaborateur leur montrant une grande bienveillance.

D’un point de vue collectif, ils ont été créatifs pour développer la cohésion de l’équipe alors qu’elle était éclatée dans différents lieux et dans des situations personnelles très différentes. Malgré ces conditions ils ont entretenu la relation avec chacun d’eux.

Ceux qui ont continué à aller sur leur lieu de travail ont veillé sur leurs collaborateurs en mettant en place les règles sanitaire pour préserver leur santé.

Donner des repères :

Le troisième point est leur capacité à donner de nouvelles lignes directrices. La plupart des repères ont été bousculés et quelle qu’ait été leur situation, les équipes ont dû apprendre très rapidement à travailler différemment. Les leaders efficaces ont rapidement mis en place une nouvelle organisation. Certains même l’ont anticipé à partir de ce qu’ils ont observé en Chine ou en Italie. Ils ont réussi à s’extraire de l’agitation ambiante pour donner des repères clairs à leurs collaborateurs : nouveaux objectifs, nouvelles méthodes, nouvelles manières de communiquer…Ils ont fait preuve d’agilité pour structurer le travail de chacun.

Parait-il qu’un proverbe espagnol dit que lorsque les bateaux restent au port, tous les capitaines se valent. Les derniers mois les bateaux ont pris la mer, les vents ont soufflé et il valait mieux avoir un capitaine engagé, bienveillant et structurant à la barre. Il faudra s’en souvenir dans le « monde d’après »…les vacances.

Et si cet article vous a plu, aidez-moi à le faire connaitre en cliquant (au moins) sur l’un des boutons ci-dessous 😉

Article précédent

Pourquoi est-il risqué d’avoir des projets pour les autres?

Article suivant

Les deux ingrédients nécessaires à un vrai temps de repos.

© Km30.fr 2020 | Mentions légales | site réalisé par Helloquence